© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

ORTHOPEDIE

                                                Malformations et                                                            malpositions
  des pieds du nourrisson

Les nourrissons peuvent naître avec des déformations de l'un ou des deux pieds. Il peut s'agir de malpositions mineures ou de malformations majeures.

Les malpositions sont les plus fréquentes et sont souvent duent à un mauvais positionnement dans l'utérus. La déformation ne concerne que l'avant pied et elle est toujours réductible. 

on peut citer :

  • Le pied supinatus ou varus, déviation fréquente à la naissance, le pied est en inversion, la plante du pied regarde en dedans.

  • Le pied adductus, l'avant pied est en adduction (dévié vers l'intérieur) sans composante de supination (pas de rotation)

  • Le pied métatarsus varus, il existe une supination et une adduction de l'avant pied, le pied tourne et est dévié vers l'intérieur

  • Le pied calcanéus, l'attitude du pied est en flexion dorsale exagérée

  • Le pied calcanéus valgus, le pied est en flexion dorsale exagérée avec un avant pied en pronation adduction (la plante du pied est orientée vers l'extérieur )

 

Ces malpositions nécessitent un traitement de kinésithérapie par méthode fonctionnelle associé à une surveillance du pédiatre ou du medecin traitant.

Le traitement par le kinesithérapeute consiste à faire des mobilisations, des assouplissements, des étirements, et des stimulations des articulations et des muscles provoquant la malposition. Le kinésithérapeute pourra terminer son traitement par la pose d'un petit appareillage (une contention souple, plaquette, goutière postérieure ) afin de stabiliser le gain obtenu lors de la séance. 

En ce qui concerne les malformations des pieds du nourrissons, elles présentent une déviations irréductibles de l'arrière pied. On peut citer :

  • Le pied bot varus équin, présente 4 déviations dans 3 plan de l'espace (varus de l'avant peid et varus equin de l'arrière pied ). L'ensemble du pied apparait tourné vers l'interieur à 90°.

  • Le pied convexe, déformation rare, le pied présente une plante convexe, des courbes inversées.

 

La rééducation de ces malformations peut nécéssiter d'une intervention chirugicale.

Le traitement de kinésithérapie fonctionnelle dans ces malformations aura comme objectif de retrouver la fonction normale dans la tibio tarsienne, de redonner l'alignement du pied et de récupérer un schéma moteur équilibré.

Lors de la séance, le kinésithérapeute fera des mobilisations et des manoeuvres de décoaptations, de correction, de réintégration ou encore de dérotation.  ​Il stimulera également les muscles et posera un appareillage (contention souple ou rigide, plaquette, attelle posterieur...)

Titre 2

Torticolis

Le torticolis est une malposition asymétrique permanente du nourrisson associant une rotation et une inclinaison de la tête.

Chez le nourrisson, il s'agit le plus fréquement d'un torticolis musculaire congénital dû à la rétraction du muscle sterno-cleido-mastoïdien ou d'un torticolis positionnel dû à des contraintes utérine ou environnementale. 

Pour traiter l'enfant, le kinésithérapeute utilisera la stimulation posturale globale (suivant les niveaux de développement moteur), les tractions légères, la mobilisation passive douce. 

Il donnera des conseils de positionnement de l'enfants aux parents pour que l'enfant soit stimuler naturellement dans son environnement. 

Plagiocéphalie

Les plagiocéphalies sont des déformations asymétriques du crâne. Les plus fréquentes sont les plagiocéphalies positionnelles. Elles sont une réponses aux contraintes imposées par la position du nourrisson au crâne.

les déformations sont provoquées par un manque de variations de position du bébé. Elles peuvent apparaître pendant la grossesse ou après quelques semaines de vie. 

Si l'arrière du crâne de l'enfant est déformé, la position de la tête lorsque l'enfant est sur le dos sera toujours la même. Cela renforcera  d'une part la déformation car le crâne subira toujours les mêmes forces d'appui, mais surtout, le nouveau né explorera moins le coté opposé à son regard. et pourra prendre un peu de retard dans son développement sensorimoteur.

Comme pour le traitement du torticolis, après le bilan, le kinésithérapeute utilisera la stimulation posturale globale (suivant les niveaux de développement moteur), les tractions légères, la mobilisation passive douce afin de corriger la posture de l'enfant et de lever les contraintes.

Il donnera des conseils de positionnement de l'enfants aux parents pour que l'enfant soit stimuler naturellement dans son environnement.